UN Day 2018

UN Day 2018

L’anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies le 24 octobre 1945 est célébré comme la Journée des Nations Unies depuis 1948. Cette journée est marquée par des  rencontres, des débats et des expositions sur les réalisations et les objectifs de l’organisation. En 1971, l’Assemblée générale a recommandé aux États membres d’observer ce jour comme un jour férié.

Depuis 2009, GIMUN collabore avec le siège des Nations Unies à Genève dans le but d’organiser le UN Day au moment de la commémoration. Chaque année, environ 100 participants, venant de milieux culturels et sociaux divers, visitent le Palais des Nations à Genève. Cette visite leur permet de découvrir les Nations Unies et de prendre part à des débats sur les enjeux mondiaux actuels.

L’événement constitue une plateforme qui permet aux jeunes de s’exprimer dans le cadre de tables rondes animées par des experts dans leur domaine. Ces tables rondes offrent aux jeunes la possibilité de partager leurs opinions sur un sujet sélectionné parmi des thèmes généraux qui changent chaque année. L’événement est bilingue et chaque participant a la possibilité de prendre part à une table ronde tenue soit en anglais, soit en français.

Actuellement, les candidatures pour le UN Day sont fermées. Si vous souhaitez participer, gardez un œil sur notre site web et nos réseaux sociaux pour ne manquer aucune de nos prochaines communications !

Cette année, le UN Day a pour thème général Agir ensemble dans un monde en mouvement ». Il s’articule en quatre tables rondes sur les sujets suivants :

  1. Migrations (anglais)
  2. Droits de l’enfant (français)
  3. Protection du patrimoine culturel (français)
  4. Transition vers une zone de désarmement et de non-prolifération (anglais)

Migrations

Au fil des années, les migrations n’ont cessé de prendre de l’importance jusqu’à devenir un sujet incontournable de la politique internationale. Avec le printemps arabe et l’éclatement de la guerre civile syrienne, les migrations n’ont cessé de s’intensifier et font régulièrement la une des médias, en particulier celles des réfugiés. Les flux migratoires vers l’Europe suscitent régulièrement de vifs débats.

Droits de l’enfant

Les mineurs sont particulièrement vulnérables dans les situations de conflit. Surtout dans le contexte des migrations, il est important de protéger les droits des enfants en leur garantissant l’accès à la nourriture et à l’eau, à la sécurité et à l’éducation.

Protection du patrimoine culturel

En période de conflit armé, protéger le patrimoine culturel est essentiel. La destruction de sites du patrimoine culturel a non seulement un impact négatif sur les populations civiles dans une zone de conflit, mais le commerce illégal d’objets culturels permet également aux groupes terroristes de financer leurs activités.

Zone de désarmement et de non-prolifération

Il y a un peu plus d’un siècle, la notion de désarmement était évoquée pour la première fois dans les milieux pacifistes. Après la Seconde Guerre mondiale, le désarmement et la non-prolifération ont acquis une importance cruciale dans le contexte de la guerre froide et la menace posée par les armes nucléaires. Dans les zones de conflit actuelles, les zones de non-prolifération et le désarmement sont aujourd’hui plus que jamais d’une importance capitale.